GÉZER

GÉZER
GÉZER

GÉZER

Ancienne ville cananéenne de Palestine, située à mi-chemin entre Jaffa (Tel-Aviv) et Jérusalem et gardant la route principale allant d’Égypte en Mésopotamie, la via maris . Aux \GÉZER XVe et \GÉZER XIVe siècles, Gézer est mentionnée dans la liste égyptienne des villes conquises par le pharaon Thoutmosis III, dans les inscriptions de Thoutmosis IV, et surtout dans les lettres d’el-Amarna. Vers \GÉZER 1225, elle est encore mentionnée dans la stèle de Menephtah. Située alors à la limite du pays philistin (II Sam., V, 25), cette ville n’est intégrée au territoire israélite que sous Salomon, qui la reçoit comme dot de sa femme, «la fille du pharaon» (I Rois, IX, 16). La ville est alors rebâtie suivant le plan adopté pour les autres villes fortifiées du royaume: Megiddo et Hazor. À la mort de Salomon, le pharaon Sheshonq la détruit à nouveau (\GÉZER 925). Ayant perdu beaucoup de son importance, elle est ensuite rattachée au royaume de Samarie jusqu’en \GÉZER 734, date à laquelle Téglatphalasar III s’en empare. Elle devient alors assyrienne, puis judéenne (sous Josias), puis babylonienne et perse, et ne retrouve son importance qu’à l’époque maccabéenne (I Macc., IX, 52; II Macc., X, 32-38).

Le site antique, identifié avec Tell Djezer, a fait l’objet de fouilles très importantes par une expédition anglaise, sous la direction de R. A. S. Macalister, de 1902 à 1905 et de 1907 à 1909, de A. Rowe en 1934. De 1964 à 1973, les fouilles ont été reprises par une expédition américaine dirigée par G. E. Wright, W. G. Dever et J. D. Seger. Ces dernières fouilles ayant pu corriger les erreurs des premières, moins méthodiques et moins précises, le témoignage archéologique éclaire assez bien l’histoire de cette cité. On y a découvert en particulier un «haut lieu» cananéen avec un alignement de pierres dressées (env. \GÉZER 1650) et un bassin datant du Bronze moyen, ainsi qu’une magnifique porte à tenailles caractéristique de l’époque salomonienne (\GÉZER Xe s.). C’est de cette époque que date une des plus anciennes inscriptions hébraïques connues à ce jour, le calendrier de Gézer, qui contient une liste de travaux agricoles pour chaque mois.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем написать реферат

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gezer — …   Deutsch Wikipedia

  • Gezer — Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Gézer — (hebreo גזר), más tarde Gazara, fue una ciudad del antiguo Israel. Actualmente se la identifica en general con el Tell Gézer (también: Tell el Jézer), que se encuentra aproximadamente a mitad de camino entre Jerusalén y Tel Aviv. Contenido 1… …   Wikipedia Español

  • GEZER — (Heb. גֶּזֶר). (1) Major city in ancient times located in the northern Shephelah at Tell Jazar (also called Tell Abu Shūsha). Gezer was first settled in the Chalcolithic period (fourth millennium B.C.E.); in the Early Bronze Age I it was occupied …   Encyclopedia of Judaism

  • Gézer — Gezer …   Wikipédia en Français

  • GEZER — civitas, 2. Sam. c. 5. v. 25. cadem quae et Gazer. Item fil. Caleb. 1. Par. c. 2. v. 46 …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Gezer — For the kibbutz, see Gezer, Israel; For the Arab village, see Abu Shusha; for the regional council see Gezer Regional Council Gezer ( he. גזר) was a town in ancient Israel. Scholars believe that Gezer is Tel Gezer (also known as Tell el Jezer or… …   Wikipedia

  • Gezer — /gee zeuhr/, n. an ancient Canaanite town, NW of Jerusalem. * * * ▪ ancient city, Israel modern  Tel Gezer        ancient royal Canaanite city, near present day Ramla, Israel. Gezer is often mentioned in the Old Testament and in the Egyptian… …   Universalium

  • GEZER CALENDAR — GEZER CALENDAR, a Hebrew inscription of seven lines, engraved on a limestone tablet written in ancient Hebrew script; discovered in Gezer by …   Encyclopedia of Judaism

  • Gezer Regional Council — ( he. מועצה אזורית גזר, Mo atza Azorit Gezer ) is a regional council in the Center District of Israel. Established in 1949, it had a population of 20,700 in 2006.List of settlementsThe council covers five kibbutzim, 15 moshavim and five communal… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”